Quelle partie du corps masser pour détendre un bébé agité ou qui pleure ?

Selon les développements de la théorie de l’attachement en pédiatrie, masser un bébé a pour principal avantage de renforcer le lien entre le parent et son petit doudou. De l’avis de plusieurs professionnels de santé, c’est en plus un excellent moyen de participer au développement du bébé. Ils recommandent d’ailleurs d’engager les massages de l’enfant dès ses premiers jours de vie.

En plus de ce lien d’attachement qui est renforcé, nombreuses sont les études, les observations et expérimentations qui montrent que le massage soulage le bébé des coliques, de la constipation et des gaz. Il atténue les douleurs du bébé, favorise sa détente et son sommeil.

Alors, si votre bébé semble agité ou pleure excessivement, un massage lui ferait du bien. Pour ce faire, vous devez cibler les parties de son corps indiquées pour le massage. Découvrons-les ensemble !

Quelles sont les précautions à prendre pour masser votre bébé ?

Un bébé qui pleure ou s’agite sans cesse exprime un malaise ponctuel. Dans cette situation, un massage pourrait aider aussi bien le parent que le bébé. Mais, pour que le massage soit le plus agréable possible, il est indiqué de respecter certaines précautions.

Le moment

Les massages de bébé sont assez indiqués pour les moments de gêne, lorsqu’il pleure ou s’agite notamment. Ce peut être du fait d’un stress, d’une colique, d’une constipation ou parce qu’il peine à trouver le sommeil. Dans ces cas, un massage bien ciblé lui fera sans doute beaucoup de bien.

Mais vous ne devez pas forcément attendre ces moments précis pour masser bébé. Choisissez des moments libres.

Lorsque votre tout-petit est éveillé et réceptif et que vous-même avez du temps, proposez-lui un massage. Avant de coucher bébé, après son bain, au réveil de sa sieste, 30 minutes après son repas… habituez-le progressivement à ce rituel.

Le lieu

La pièce où vous envisagez de masser votre doudou doit être assez chaude. Les bébés étant sensibles au froid, commencez par vous assurer que la température de la pièce est bonne.

La pièce doit pouvoir être chauffée facilement et rapidement. Idéalement, la température ambiante doit être d’environ 25 °C.

Le nécessaire

Au-delà de vos mains préalablement bien chauffées (et dépourvues de bagues, bracelets et ongles longs !), vous pouvez associer un certain nombre d’éléments pour que la séance de massage de votre loulou soit un succès. Pensez par exemple à :

  • Tamiser la lumière de la pièce ;
  • Ajouter un fond sonore adapté à la circonstance ;
  • Lui chantonner une belle comptine ;
  • Choisir une huile de massage de bonne qualité (huile de pépins de raisin, huile d’olive, huile de cameline, huile de rose musquée, huile de germe de blé, liniment…).

Des petits tests préalables

Lorsque votre bébé pleure ou s’agite, il peut être irrité. Il peut se montrer dans ce cas hostile à un massage. Avant donc de lui proposer un massage, commencez par tester sa réaction.

Sur la partie de son corps ciblée pour le massage, posez vos mains à plat pour y imprimer un mouvement léger et lent. Si vous observez qu’il se tortille ou pleure plus, n’insistez surtout pas. Le moment n’est pas favorable au massage.

L’âge

Vous vous demandez certainement à quel âge le massage peut être indiqué pour calmer votre bébé qui pleure. Sachez que, généralement, les pédiatres conseillent de proposer des massages aux bébés une fois que le cordon ombilical est cicatrisé.

Ils n’interdisent toutefois pas de commencer dès la naissance à masser tout doucement les jambes ou le dos, tant que le nouveau-né se prête à l’exercice.

Dans tous les cas, vous devez rester attentif à chaque signal qu’envoie votre bébé pour le rassurer s’il se sent apeuré par cette séance.

Les parties du corps indiquées pour le massage d’un bébé qui pleure ou s’agite

Le corps de bébé est sensible. Il est important de maîtriser son anatomie avant de le soumettre à cet exercice.

Un massage de bébé peut partir de ses pieds jusqu’à son crâne pour lui procurer du plaisir. Toutefois, dans certaines circonstances spéciales (lorsqu’il s’agite ou pleure notamment), le massage, pour produire l’effet escompté, doit être appliqué sur des parties précises de son corps.

massage des pieds d'un bébé

Les jambes et les pieds

Lorsque votre bébé se sent tendu, stressé et se met à pleurer, le premier massage que recommandent les spécialistes est sur ses pieds, car c’est une partie qui contient de nombreuses terminaisons nerveuses. Lorsqu’ils sont bien manipulés, cela apaise le bébé.

Assez simple et facile, le massage des pieds de bébé consiste à glisser vos doigts, en appuyant, sur sa plante de pied. L’un après l’autre, appuyez vos pouces sur ses talons, ses plantes de pied. Avec vos deux pouces, massez les deux orteils de ses pieds.

Après les pieds, vous pouvez passer aux jambes de bébé. Servez-vous du creux de vos mains chaudes pour masser chacune des jambes en partant de l’aine jusqu’à la cheville. Ce massage facilite la circulation de l’énergie, du sang, aide bébé à évacuer les tensions et crée un sommeil réparateur.

Le dos

Chez les bébés, généralement, s’il est bien un lieu où les circulations corporelles sont intenses, c’est le dos. Il s’agit notamment de :

  • La circulation sanguine ;
  • La circulation nerveuse ;
  • La circulation lymphatique.

Lorsque bébé reçoit un massage dans le dos, certains malaises sont ainsi apaisés, il digère mieux et peut donc mieux dormir.

Lorsque vous souhaitez masser bébé qui pleure, commencez par le déshabiller et le placer idéalement sur le côté. Calez-le avec une serviette si cela est nécessaire. À l’aide de vos mains huilées, faites des glissements délicatement appuyés partant de sa nuque jusqu’à son sacrum en passant par sa colonne vertébrale. Répétez le mouvement plusieurs fois.

Vous pouvez également l’installer à plat ventre sur vos jambes pliées ou sur un coussin pour masser son dos.

Le visage

Le petit crâne de bébé et son visage, avec leurs nombreuses tensions, sont également sensibles. Le massage du visage, particulièrement, permet de relâcher ces tensions et peut donc amener bébé à s’endormir plus rapidement.

Servez-vous de vos mains chaudes et huilées pour faire des mouvements circulaires sur son crâne. Passez vos pouces pour masser doucement ses tempes, son front, son lobe et ses oreilles.

Ces mouvements sont réputés le détendre profondément.

Le ventre

Masser bébé pour l'apaiser

Un bébé qui s’agite peut être victime d’intestins crispées ou de gaz. Un massage appliqué sur son ventre peut efficacement détendre ces intestins et soulager ces gaz.

Pour ce faire, vous devez le placer en boule en faisant fléchir ses jambes. Avec une main à plat sur son ventre, réalisez des petits cercles en appuyant délicatement ou en faisant des vibrations.

En aidant à réguler son transit, vous verrez votre bébé soulagé.

Nos derniers conseils pour masser bébé

Lorsque vous comptez masser votre bébé qui pleure, gardez à l’esprit ces quelques conseils :

  • Restez attentif et adaptez vous à la réaction de bébé lorsque vous le massez. S’il semble contrarié, se raidit, tourne la tête, arrêtez simplement ;
  • Respectez le rythme et le corps de bébé. Il peut arriver que le massage ne soit pas un plaisir naturel pour lui, il aura donc besoin d’être apprivoisé progressivement ;
  • Soyez vous-même détendu. Votre attitude durant la séance de massage peut déteindre sur la réception de bébé. Vous devez donc être zen et installé confortablement face à lui ;
  • Réalisez des touchers fermes et doux. Différent de la caresse, votre massage doit être doux, ferme mais rassurant pour votre loulou ;
  • Allez-y toujours sur une seule zone à la fois.

Lorsque bébé pleure ou s’agite beaucoup, un massage bien ciblé lui fera à coup sûr beaucoup de bien. Les parties sensibles à toucher et les astuces, vous les maîtrisez désormais. Alors, pourquoi ne pas essayer ?

Partager cet article :

Laisser un commentaire